L’interpretation musicale et vocale de la partition du « Joueur de luth », en voix de basse, par Frederic Dufoix, la berceuse de Merula magistralement chantée par Thi-Lien Truong et Ciaccona, à la fin du spectacle, ont particulièrement touché un public conquis. Le JSL pour le Festival de Pentecôte, mai 2018

« Une légende de mots et de sons », dit le compositeur Philippe Forget à propos d’Awatsihu ou Comment les oiseaux trouvent leurs chants, « piccolo opéra » inspiré d’un conte amazonnien. Cinq voix de femmes parfaitement préparées, C. Renerte, TL Truong, D Terrier, A. Crabbe et S. Delaplane. La Lettre du Musicien.

La pureté cristalline de la soprano, ou la voix chaude et enrobante de la mezzo Thi-Lien Truong, toutes deux ont indiscutablement, et à juste titre, été ovationnées par le public. JC Reynaud Info Chalon

Chanteuse lyrique Lyon

Les musiciens ont enchantés Saint-Julien. Musiciens et chanteurs, sous la direction artistique d’Alain Buet, ont donné un bel aperçu de leurs talents, au cours de cette soirée, le quatuor vocal composé de M. de Villoutreys, T-L. Truong, R. Getchell et A. Buet. Ouest-France.

Toutes les voix solistes ou en duo tiennent parfaitement leur rôle, mais on retient particulièrement les timbres d’alto (Anaïk Morel, Thi-Lien Truong, de ténor (Adrian Brand), de baryton (Philippe Cantor) et de basse (Frédéric Caton) pour leur fervente concentration. Critique musical D. Dubreuil à L’auditorium de Lyon (« Stabat mater » de Haydn)

« So ist mein Jesus nun gefangen », un des moments forts de la partition, a été confié à la soprano Aurore Buchet et à l’alto Thi-Lien Truong. Tandis que la première est toute dans l’extériorité, la seconde est dans le raffinement, la réserve. ResMusica pour le Festival de Royaumont (« Passion selon Saint-Mathieu » de Bach)